Mon champ d'action : le Symptôme

 le Symptôme

    Rappelons que le symptôme n'est jamais là par hasard, il est toujours raccroché à un événement psychique interne ou un traumatisme externe.  

   Il apparaît lorsque le sujet se trouve dans une impasse de compréhension, pour donner du sens à ce qu'il ne peut pas exprimer au niveau psychologique. 

  Le psychisme apaise alors son anxiété en créant un symptôme, un peu comme le délirant plonge dans le délire qui le protège d'un monde qui, pour lui, s'effondre. 

  Le symptôme protège donc l'anxieux de quelque chose qu'il ne peut plus mentaliser ou organiser au plan psychologique. Parce que c'est une protection, il faut faire attention de ne pas trop l'attaquer pour le faire disparaître à tout prix : on laisserait alors le patient sans défense. 

  On se retrouve ainsi, une fois encore, à l'opposé de la médecine. Le médecin diagnostique le symptôme et s'emploie à le faire disparaître. Les psychiatres, les psychologue, quant à eux, le repèrent et s'efforcent de lui donner un sens afin que le sujet n'en ait plus besoin. Si guérison il y a, elle se fait par la signification et non pas par l'éradication. 


 

  • " Le danger ce n'est pas ce que l'on ignore mais ce que l'on tient pour certain et qui ne l'est pas." 

Mark Twain

 

  •  " Et où serait l'utilité d'être l'ennemi de soi-même? Quel est le gain? "

Eric Emmanuel Schmidt

 

  • " Ce ne sont pas les événements qui configurent notre vie, mais le sens que nous leur donnons, les croyances que nous construisons à partir de ceux-ci."

A. Robbins

 

  • "En chacun de nous, il y a une voie tracée pour un héros, et c'est justement en homme du commun qu'il l'accomplit."  

Gilles Deleuze

 

  • " L'acte fondamental d'une vie est de décider ce qui est important et ce qui ne l'est pas."

page suivante>>>



© 2016 - CERES

Retour à la page d'accueil Plan du site